Menu

hypertrophie mammaire

La plastie mammaire de réduction pour hypertrophie 

Principe 
L’hypertrophie mammaire est caractérisée par un volume important des seins. L’objectif de la réduction de ce volume et la correction de la ptose est de redessiner des seins harmonieux en rapport à la morphologie des patientes
Durant l’opération, qui consiste en l’ablation des tissus mammaires en excès, votre chirurgien va remodeler le volume des seins en respectant la silhouette.
Afin de retirer la peau en excès, le Docteur Christiane ERMISCH adaptera l’enveloppe cutanée pour assurer la tenue et le galbe des seins. Généralement en forme de T inversé, les cicatrices se trouvent autour de l’aréole (péri-aérolaire), entre l’aréole et le sillon sous-mammaire (verticale), et dissimulée dans le sillon sous-mammaire (horizontale).
 
Ce geste chirurgical apportera à la patiente un bénéfice fonctionnel mais également esthétique. C’est pour cette raison que cette intervention peut être, dans la plupart des cas, prise en charge par votre sécurité sociale. Cette intervention peut également faire l’objet d’une amélioration psychologique ainsi que dans la vie quotidienne, dans la reprise de la pratique d’un sport ou de retrouver le gout de s’habiller.

La plastie mammaire peut être effectuée à la fin de la croissance et sans limite d’âge. Une grossesse ultérieure est bien évidemment possible.

Avant l’intervention 
Un bilan biologique préopératoire devra être réalisé. A partir de 35 ans, votre chirurgien vous conseille une mammographie. Sous anesthésie générale, la patiente devra consulter le médecin anesthésiste, au plus tard 48 heures avec l’intervention.

L’intervention
La plastie mammaire de réduction est une intervention qui dure entre 1h30 et 2h30, en fonction de l’importance de l’hypertrophie. Lors d’un examen histologique, les tissus retirés sont systématiquement analysés.

Suites postopératoires
Avec le plus souvent très peu de douleurs, la présence d’un œdème ou d’ecchymoses peuvent apparaître. L’hospitalisation dure généralement deux jours. Pendant un mois, un soutien-gorge de contention sera porté. Un arrêt de travail pourra être prescrit pendant 2 à 3 semaines. Au bout d’un mois, une activité sportive pourra être reprise progressivement.

 




 
 
EN SAVOIR PLUS

EN SAVOIR PLUS